Rencontres de la Cense 2017

Pour cette 16ème édition, les Rencontres de la Cense confirment leur statut de rendez-vous incontournable de l’équitation.

Le Haras de la Cense, rassemble toutes les familles de l’équitation autour de la relation Homme – Cheval et ouvre l’univers équestre aux questions de société.

Pour cette 16ème édition, les Rencontres de la Cense ont réuni près de 5 000 personnes pendant 3 jours. Ce rendez-vous incontournable a fédéré les acteurs de la filière équestre, venus de tous les horizons, qu’ils soient cavaliers, entraîneurs, vétérinaires, enseignants ou institutionnels. Professionnels, amateurs et grand public ont profité des connaissances de ces experts.

Des intervenants d’exception réunis autour du thème de l’éducation.

Parce que le Haras de la Cense est un lieu de partage des connaissances, leaders d’opinion, professionnels du monde équestre et scientifiques s’y sont donnés rendez-vous. La. Journée du vendredi a débuté par la diffusion du film « Une Idée Folle » réalisé par Judith Grumbach. Franc succès pour ce documentaire au sujet large ‘l’éducation de nos enfants’. Il a donné une ouverture sur la société, aux acteurs équestres présents dans la salle.

L’après-midi un plateau d’exception a engagé un débat très riche et transdisciplinaire autour de l’éducation, des théories de l’apprentissages ou encore des objets connectés et du mix pédagogie encadrée et en autonomie. Le philosophe et ancien Ministre de l’Education Nationale Luc Ferry, était l’invité d’honneur de cette première journée. En compagnie de Jean-Paul Capitani, Directeur de l’Ecole Domaine du Possible, d’Aude Caussarieu, Enseignante Chercheuse ENS de Lyon, de Thierry Pomel, Sélectionneur national jeunes seniors de CSO, de Coline Rual, Doctorante en marketing sportif à l’Université de Bretagne Sud, ils ont échangé et débattu autour de ces thématiques, au cœur des préoccupations sociétales. Ces questions trouvent, en partie des réponses dans les activités équestres. La relation à l’animal et de la pratique de l’équitation portent des valeurs éducatives fortes. Au delà du secteur des loisirs, La place du cheval dans notre société évolue. Il s’impose comme un acteur du vivre ensemble.

Un événement mêlant réflexion et pédagogie

Le public est venu de toute l’Europe Francophone pour cet événement unique qui allie pédagogie et réflexion autour de la pratique de l’équitation.Si le vendredi était dédié aux conférences, le samedi a laissé place à des Masterclass, permettant de mettre en lumière les apports de l’éthologie pour les pratiques équestres. Le lien entre l’homme et le cheval se développe grâce à une communication basée sur une relation homme – cheval, la performance se construit dans le respect de la nature de l’animal. L’expertise s’est vue adjoindre des outils d’objectivation, avec l’évaluation en directe de la vitesse du galop, pendant la masterclass concours complet encadrée par Eric Vigeanel.

Les indicateurs d’Equisense, temps passé à une allure ou à une main, rebond du cheval ont fait l’objet de commentaires lors de l’atelier animé par Francis Rebel. Innovation et respect du cheval, tels semblaient être les maitres mots des intervenants vedettes : Serge Cornut, Laurent Elias, Pauline Beulze, Jean Marie Claire, Sébastien Jaulin, André Audinot, …

Une journée nationale du cheval, pour une découverte en famille

Le dimanche, le plaisir était au rendez-vous. A l’occasion de la journée nationale du cheval, le Haras de La Cense a ouvert grand ses portes et permis à chacun de s’immerger au cœur du monde équestre. Les enfants ont pu faire leur premier baptême poney ou s’initier au cotés des plus grands à l’équitation éthologique. Les démonstrations de la Méthode La Cense ont permis à tous de comprendre comment la communication entre l’homme et le cheval s’établit tandis que les témoignages touchants de Thierry Lhermitte et Alex Lutz ont montré l’important de la création d’un tel lien. Les prestations des artistes équestres Benjamin Cannelle, Pierre Fleury et Gilliann Senn ont ravi le public.

De la pédagogie tout azimut

Pendant les 3 jours, les visiteurs ont profité des ateliers et forums présentés sous 400 mètres carré de tente couverte pour mieux comprendre la nature et le fonctionnement du cheval. Ethologues, vétérinaires, agronomes, tous ont transposé leur savoir de la manière la plus accessible possible pour permettre à chacun de se mettre à la place du cheval. Le prototype de lunettes à positionner sur le visage pour voir avec le même champ de vision et les mêmes angles morts que le cheval a reçu un accueil chaleureux du public, curieux de découvrir les sensations visuelles du cheval.

Le salon du livre équestre ainsi que les expositions des artistes Jean Louis Sauvat et Christophe Dumont ont fini de ravir le public.