Relation Homme-cheval: passer dans l’eau

Le franchissement de l’eau est une difficulté parfois supérieure à d’autres embûches rencontrées en balade, en raison du mouvement et des éventuels reflets de l’eau.

Comment réagir ?

La même méthode est toujours employée, utilisant les notions de confort et d’inconfort. Lorsque le cheval s’avance vers l’eau, vous cessez vos actions, tandis que lorsqu’il s’en éloigne, vous corrigez la direction pour l’aligner face à l’eau. Pour cela, vous disposez des effets de rênes directe et indirecte pour mobiliser les antérieurs ou les postérieurs. Si l’animal choisit une autre option, un demi-tour par exemple, il faut rendre la situation moins confortable pour lui. Vous devenez actif dans votre assiette et vos jambes en mobilisant les hanches. Il faut savoir se contenter de peu et féliciter le moindre effort et parfois s’armer de patience !

D’autres idées peuvent vous faciliter la tâche, comme faire passer un autre cheval devant vous, trouver la zone d’abord la plus facile dans le cas d’une rivière, choisir de passer sur le pont et prévoir de mieux préparer sa monture.

Pour passer dans l’eau, il important d’être progressif afin de ne pas placer son cheval en situation d’échec.
Le cavalier doit se relâcher lorsque le cheval franchit l’eau.

Comment améliorer ?

Pour améliorer le franchissement, vous pouvez travailler sur des surfaces différentes en carrière, notamment avec le passage d’une bâche ou d’un tapis. Les soubassements de type bidet ou rivière sont aussi de bons exercices, particulièrement quand il vient de pleuvoir.
Lors de vos sorties en extérieur, évitez les balades en groupe où vous n’avez pas le temps de travailler votre cheval sur cette difficulté. En effet, dans ce contexte, les chevaux apprennent souvent à éviter les flaques et les cavaliers pressés n’en prennent pas garde. Faites-en plutôt le thème de votre promenade. Choisissez alors une flaque suffisamment large et peu profonde. Concentrez-vous sur la direction en repositionnant efficacement votre cheval face à l’eau s’il tente de passer à droite ou à gauche. En étant plus patient que lui, il finira par passer et n’hésitera plus à l’avenir.

Le franchissement de la rivière sur la carrière est une bonne étape
pour préparer son cheval à passer un gué.

Extrait du livre “A cheval dans la nature” : 5ème situation pratique issue du chapitre “Franchir des embûches”.