Relation Homme-cheval : le cheval, un partenaire de choix

Le cheval soignant, un thérapeute qui s'ignore ?

La force de la relation qui peut s’établir entre un être humain et un cheval est indéniable. Deux facteurs peuvent expliquer la force de ce lien :

  • Il n’y a pas de jugement de la part de l’animal, qui nous accepte tels que nous sommes. Les relations ne sont pas polluées par des préjugés sociaux ou des attentes particulières. Le cheval pousse à être soi-même sans se dissimuler.

 

  • La communication non verbale oblige à être davantage dans l’observation, à inventer une manière de nouer une relation au-delà des mots. Cela stimule l’imagination et remet en œuvre des modes de communication instinctifs souvent refoulés dans nos sociétés modernes.

Grâce à ces qualités et à la force du lien que nous pouvons créer avec eux, les chevaux sont utilisés dans le cadre de coaching ou de thérapie pour lutter contre des pathologies liées à la vieillesse, contre l’autisme ou pour travailler auprès d’enfants qui souffrent de troubles psychologiques. Dans ces espaces de soin, le cheval devient un médiateur. Son assurance tranquille apaise, rassure et calme. Il apporte un soutien émotionnel fort.

Le cheval, une éponge à émotions

En tant qu’animal domestique, le cheval occupe une place à part dans le cœur des Français : avec près d’un million de chevaux, la France est le deuxième pays abritant le plus d’équidés en Europe, juste après le Royaume-Uni.

Domestiqué depuis seulement 5 à 6 millénaires, contre plus de 30 000 ans pour le chien, le cheval est resté, comparativement, plus sauvage. Il est lui aussi doté d’une grande capacité à percevoir les émotions humaines, mais ses réactions restent proches de celles de ses ancêtres, proies à l’état naturel. Il accepte l’homme, mais c’est à nous d’aller vers lui. Cela en fait un animal complexe et captivant, puisqu’il faut arriver à pénétrer dans son univers pour établir une relation avec lui. Cette particularité en fait un médiateur extrêmement efficace dans le coaching, l’équithérapie ou l’hippothérapie, mais pas uniquement. Les amoureux des chevaux entretiennent avec leur animal préféré une relation riche et souvent passionnée. L’animal favorise l’émergence de leur moi authentique.

LE CHEVAL, UN PARTENAIRE DE CHOIX
Les animaux de compagnie sont largement présents en France : plus d’un foyer sur deux en possède un ! Sur les 63 millions d’animaux recensés, 55 % sont des poissons, suivis des chats, représentant 20 %, et des chiens, 12 %*. Les chevaux, bien qu’ils soient des animaux domestiques, ne font pas partie de ceux de compagnie puisque leur statut juridique est différent : ce sont des animaux dits « de rente » car, naguère, ils offraient aux hommes leur force de traction dans les champs et sur les routes. Aujourd’hui ils sont des partenaires éducatifs, sportifs ou de loisir. Le quasi million de chevaux que compte la France est largement présent dans le cœur des Français : 8 % déclarent avoir une relation directe ou proche avec les chevaux, et 83 % affirment les aimer** !

* Enquête FACCO TNS Sofrès 2016
** Sondage TNS 2004

En résumé

Le contact avec les chevaux apporte des bénéfices avérés pour la santé et pour le moral :

  • ils stimulent les défenses immunitaires et incitent à faire de l’exercice ;
  • ils ont un impact positif sur la régulation de l’humeur ;
  • ils aident à lutter contre l’isolement ;
  • ils participent à soigner des pathologies comme l’autisme ou la maladie d’Alzheimer ;
  • de tous les animaux domestiques, le cheval est peut-être celui qui permet d’établir la relation la plus complète et la plus bénéfique ;
  • ils sont des partenaires naturels du développement individuel, sans jugement ni artifice.

Extrait du livre Le bonheur est à cheval, issu du chapitre “Le cheval, un atout santé”.

Panier

Invite & Earn

X
Signup to start sharing your link
Signup

Available Coupon

X
Retour haut de page